La magie d'un sport singulier - La fête des fous du gazon ! - Créer, partager, transmettre

Bienvenue sur le site officiel du badmintennis

Badmintennis logo officiel

2002-2012 : Epoque des terrains privés

Pour juguler l'expansion difficilement incontrôlable du sport, qui commençait à ne plus être fréquenté selon les espérances et les idéaux de son créateur, les tournois, plus rares mais toujours annuels, allaient être désenclavés et se dérouler dans plusieurs jardins privés où les fréquentations allaient s'avérer logiquement plus clairsemées car moins audacieuses et donc plus respectueuses. L'ère du badmintennis itinérant et confiné commençait. Pour les participants de cette génération, la formule possédait un charme fou: une petite dizaine de voisins qui accueillaient ces mordus de balle de mousse, pendant un long week-end… Ce fut plutôt pittoresque et cela ressemblait davantage à une fête de village. D'autant plus que la maison de quartier accueillait désormais de nombreuses festivités satellites: spectacles (inoubliables !), projections, jeux, soupers. De grandes années de solidarité qui, néanmoins, furent marquées par les adieux au terrain fondateur, au 115 rue Terne-Moreau, au terme de 24 années de loyaux services et de souvenirs impérissables. Philippe Duchêne ressentait aussi le besoin de souffler, voyager plus, transmettre son expérience et le flambeau aux plus jeunes. Remplie de bonne volonté, la succession releva le challenge avec brio, grâce à l'appui de jeunes nés dans le badmintennis et surtout de nombreux amis extérieurs au quartier (les Quentin, Denis, Sophie, Marie, Christophe, Laure, Jérôme, Edwige, Mathieu, Antonio, etc.). Cette génération a pratiquement sauvé le sport ternois.