La magie d'un sport singulier - La fête des fous du gazon ! - Créer, partager, transmettre

Bienvenue sur le site officiel du badmintennis

Badmintennis logo officiel

1992: l'envol

C'est l'explosion, la maturité, la plénitude. Les tournois ressemblent à de vraies compétitions. Trois jours de sport et de fête. Une préparation qui devient tout de même contraignante: deux mois et demi de boulot intense, que Phil conjugue toujours avec ses études universitaires. Heureusement ses parents le soutiennent, surtout sa maman Jeanine, active à la buvette en permanence.

En 1992, ce sont aussi les grandes explosions de joie, les premières larmes, comme celles d'Alain Vincent, en déroute, alors qu'il revient de la mer pour jouer. Le public joue lui aussi son rôle: il applaudit, ovationne, exulte. Frédéric Michaux monte sur le trône. Jeff Ficheroulle est finaliste à quatorze ans ! 92, c'est aussi l'année des grands rapprochements ou, carrément, des grandes rencontres: la famille Gillard (Claude, Clara, Christophe, Camille), déjà membre des Cyclos-Ternois, Fabrice Rouart, Vincent Bothy. Et puis, celles et ceux qui viendront complèter le cercle des fidèles: Frédéric Jeanmart, Didier Lefèbre, Eric Rosart, Christian Dache, Louis, Marguerite et Angélique Seront. Des incontournables !

Enfin, 92 connaît l'instauration du premier tournoi féminin (auparavant, les filles défiaient les garçons !).

Bad1992
Bad1992